Open Access iconOpen Access

ORIGINAL RESEARCH

crossmark

Exploratory Study of Intolerance of Uncertainty and Its Cognitive Processes by the Stroop Task among Parents of a Childhood Cancer Survivor

Etude exploratoire de l’intolérance à l’incertitude et de ses processus cognitifs par la tâche du Stroop chez les parents d’un enfant en rémission de cancer

Marie Vander Haegen*, Anne-Marie Etienne

Service de Psychologie de la santé/Unité de Research Unit for a Life-Course Perspective on Health and Education-(RUCHE; ULiège), University of Liège, Liège, 4000, Belgium

* Corresponding Author: Marie Vander Haegen. Email: email

Psycho-Oncologie 2023, 17(4), 257-266. https://doi.org/10.32604/po.2023.043340

Abstract

Introduction. No study has examined the relationship between the factor of intolerance of uncertainty and its effects on the cognitive processes among parents of a childhood cancer survivor. Intolerance of uncertainty is a central factor in generalized anxiety disorder; an anxiety disorder in which impaired processing of cognitive information in the form of cognitive biases is also observed. The aim of the study was to measure, via a classical Stroop test and an emotional Stroop test, the orientation of selective attention in relation to the uncertainty intolerance factor. Methods. 61 parents of a childhood cancer survivor (aged 4 to 6 years) were recruited from hospitals in the Province of Liege (Belgium). Parents completed questionnaires on intolerance of uncertainty and its associated factors (i.e., usefulness of worry, cognitive avoidance, problem-solving attitude, and ruminations) and performed a Stroop test and an emotional Stroop task. Spearman correlations and multiple linear regressions were performed. Results. The results indicated positive and significant correlations between the emotional Stroop (negative interference index) and intolerance to uncertainty but also with repetitive thoughts (ruminations) and worries. Linear regressions showed that depressive symptoms seem to contribute to explaining longer latencies for the interference condition (color word written in another color). Conclusion. Recommendations have been published to improve the management of parents of a childhood cancer survivor, but parent-centered neuropsychological studies are still needed and should be developed to improve prevention and detection initiatives for these families.

RÉSUMÉ
Introduction. Aucune étude n’a examiné le lien entre le facteur d’intolérance à l’incertitude et ses effets sur les processus cognitifs de parents d’un enfant en rémission d’un cancer. L’intolérance à l’incertitude est un facteur central dans le trouble anxieux généralisé; trouble anxieux où l’on observe également un traitement altéré de l’information cognitive sous forme de biais cognitifs. L’objectif de l’étude est de mesurer via une tâche de Stroop test classique et de Stroop test émotionnel, l’orientation de l’attention sélective en lien avec le facteur d’intolérance à l’incertitude. Méthodes. Soixante et un parents d’un enfant en rémission d’un cancer (de 4 ans à 6 ans) ont été recrutés dans les hôpitaux de la Province de Liège (Belgique). Les parents ont remplis des questionnaires relatifs à l’intolérance à l’incertitude et ses facteurs associés (i.e., utilité de l’inquiétude, évitement cognitif, attitude en résolution de problèmes et ruminations) et réalisaient une tâche de Stroop test et de Stroop émotionnel. Des corrélations de Spearman et des régressions linéaires multiples ont été réalisées. Résultats. Les résultats indiquent des corrélations positives et significatives entre le stroop émotionnel (indice d’interférence négatif) et l’intolérance à l’incertitude mais également avec les pensées répétitives (ruminations) et les inquiétudes. Les régressions linéaires montrent que les symptômes dépressifs semblent contribuer à expliquer des latences plus longues pour la condition d’interférence (mot de couleur écrit dans une autre couleur). Conclusion. Des recommandations ont été publiées pour améliorer la prise en charge des parents d’un enfant en rémission de cancer mais des études neuropsychologiques centrées sur le parent sont encore nécessaires et à développer afin d’améliorer les initiatives de prévention et de détection de ces familles.

Keywords


Cite This Article

Haegen, M. V., Etienne, A. (2023). Exploratory Study of Intolerance of Uncertainty and Its Cognitive Processes by the Stroop Task among Parents of a Childhood Cancer Survivor

Etude exploratoire de l’intolérance à l’incertitude et de ses processus cognitifs par la tâche du Stroop chez les parents d’un enfant en rémission de cancer. Psycho-Oncologie, 17(4), 257–266.



cc This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License , which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.
  • 568

    View

  • 173

    Download

  • 0

    Like

Share Link