Open Access iconOpen Access

ARTICLE

crossmark

Effet modérateur de la perception de menace du cancer du sein sur la relation entre les connaissances et l’autopalpation

Moderating Effect of Perceived Threat of Breast Cancer on Relation between Knowledge and Breast Self Examination

Carolle Annie Njopvoui*, Armel Valdin Teague Tsopgny, Henri Rodrigue Njengoue Ngamaleu

Faculté des Sciences de l'Éducation, Université de Yaoundé, Yaoundé, Cameroun

* Corresponding Author: Carolle Annie Njopvoui. Email: email

Psycho-Oncologie 2024, 18(1), 59-68. https://doi.org/10.32604/po.2023.047499

Abstract

Estimated at more than 2.2 million cases worldwide, most breast cancer cases and deaths from breast cancer occur in low and middle-income countries. In Cameroon, many studies have underlined the effect of knowledge of breast cancer on screening measures such as self-examination and, to a lesser extent, the perception of the threat of this disease. This research aims to assess according to the Health Belief Model (HBM), the moderating effect of perceived threat of breast cancer on the relation between knowledge and breast self-examination. A questionnaire survey was conducted among 517 Cameroonian women to assess their general knowledge about breast cancer (risk factors and screening measures), their level of the perceived threat of breast cancer through Perceived susceptibility and severity, and the prevalence of breast self-examination amongst them. A regression analysis using the Macro Process for moderation indicates the main effect of Perceived threat (b = 0,29; t(517) = 2,36; p = 0,02) of breast cancer and knowledge (b = 0,02; t(517) = 4,29; p < 0,001) on breast self-examination. Results also confirm that the perceived threat of breast cancer moderates the effect of knowledge on breast self-examination. While the low level of perceived threat highlights the effect of knowledge on breast self-examination (b = 0,02; t(517) = 3,49; p < 0,001), the high level of perceived threat cancels that effect (b = 0,01; t(517) = 1,97; p = 0,01). A woman who perceives severity and susceptibility to breast cancer is more inclined to perform breast self-examination. This result suggests the importance of taking into account, in a context where knowledge of breast cancer is limited, relevant factors of the health belief model in preventive measures against breast cancer in general and the practice of breast self-examination in particular.

RÉSUMÉ
Estimés à plus de 2,2 millions de cas dans le monde, la plupart des cas de cancer du sein et de décès par cancer du sein sont recensés dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Au Cameroun, les études soulignent très souvent l’effet des connaissances du cancer du sein sur les moyens de dépistage comme l’autopalpation et dans une moindre mesure, la perception de menace que les femmes ont de cette maladie. La présente recherche a pour objectif d’étudier en référence au modèle des croyances relatives à la santé (HBM), le rôle modérateur de la perception de menace du cancer du sein sur la relation entre les connaissances et l’autopalpation. Une enquête par questionnaire a été menée auprès de 517 femmes camerounaises, en vue de déterminer leur niveau de connaissance générale sur le cancer du sein (facteurs de risque et les moyens de prévention), leur niveau de perception de menace du cancer du sein à travers la vulnérabilité et la sévérité perçue, ainsi que la prévalence de l’autopalpation du sein chez ces dernières. L’analyse de la régression au moyen de la Macro Process pour la modération indique un effet principal des connaissances (b = 0,02 ; t(517) = 4,29 ; p < 0,001) et de la perception de menace (b = 0,29 ; t(517) = 2,36 ; p = 0,02) sur la pratique de l’autopalpation du sein qui est significatif. Aussi, la perception de menace a un effet modérateur sur la relation entre les connaissances et l’autopalpation du sein. Alors qu’un faible niveau de perception de menace accentue davantage l’effet des connaissances sur l’autopalpation du sein (b = 0,02 ; t(517) = 3,49 ; p < 0,001), une perception plus élevée de cette menace attenue (b = 0,01 ; t(517) = 1,97 ; p = 0,01) cet effet. Une femme qui perçoit plus la dangerosité du cancer du sein et trouve qu’elle est vulnérable malgré un faible niveau de connaissance sur cette maladie est encline à pratiquer l’autopalpation au même titre que celle qui a plus de connaissances. Ce résultat suggère la nécessité de prendre en compte, dans un contexte où les connaissances sur la maladie sont limitées, certains facteurs relevant du modèle des croyances relatives à la santé dans les mesures de prévention contre le cancer du sein en général et de la pratique de l’autopalpation en particulier.

MOTS CLÉS


Keywords

Knowledge; perceived threat; breast cancer; breast self-examination; moderation effect; HBM

Cite This Article

APA Style
Njopvoui, C.A., Tsopgny, A.V.T., Ngamaleu, H.R.N. (2024). Effet modérateur de la perception de menace du cancer du sein sur la relation entre les connaissances et l’autopalpation. Psycho-Oncologie, 18(1), 59-68. https://doi.org/10.32604/po.2023.047499
Vancouver Style
Njopvoui CA, Tsopgny AVT, Ngamaleu HRN. Effet modérateur de la perception de menace du cancer du sein sur la relation entre les connaissances et l’autopalpation. Psycho-Oncologie. 2024;18(1):59-68 https://doi.org/10.32604/po.2023.047499
IEEE Style
C.A. Njopvoui, A.V.T. Tsopgny, and H.R.N. Ngamaleu "Effet modérateur de la perception de menace du cancer du sein sur la relation entre les connaissances et l’autopalpation," Psycho-Oncologie, vol. 18, no. 1, pp. 59-68. 2024. https://doi.org/10.32604/po.2023.047499



cc This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License , which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.
  • 555

    View

  • 220

    Download

  • 0

    Like

Share Link