Table of Content

Open Access iconOpen Access

ARTICLE

Numérique versus symbolique

Dialogue ontologique entre deux approches

Hélène Mathian1, Lena Sanders2

1. UMR 5600 Environnement Ville Société
2. UMR 8504 Géographie-cités

Revue Internationale de Géomatique 2022, 31(1), 21-45. https://doi.org/10.3166/RIG31.21-45

RÉSUMÉ

L’objectif de cet article est de comparer une approche statistique, l’analyse des données (AD) et une approche de simulation, les systèmes multi-agents (SMA). Ces deux familles de méthodes sont a priori considérées comme représentatives d’une approche numérique, respectivement symbolique, de la modélisation spatiale. Le cas d’application qui est mobilisé tout au long de l’article est celui de la ségrégation de l’espace scolaire en Île-deFrance. En premier lieu sont explicitées et discutées les différentes étapes menant d’une question thématique à l’opérationnalisation d’une méthodologie d’analyse statistique ou de simulation destinée à analyser cette question. Pour effectuer cette comparaison, on développe un cadre conceptuel à l’interface entre les deux, qui permet de vérifier la compatibilité entre les arrières plans théoriques associés aux domaines thématiques et de modélisation en jeu. Ce cadre conceptuel prend appui sur une démarche ontologique qui est ensuite présentée. Celle-ci permet d’identifier les complémentarités entre AD et SMA et de montrer comment ces deux méthodes peuvent dialoguer dans le cadre d’une même recherche. Nous montrons combien les aspects numériques et symboliques sont finalement étroitement imbriqués au sein même de chacune de ces méthodes. Cette imbrication permet de construire une « spirale d’interactions » entre les deux familles de méthodes dont l’intérêt est illustré par les va et vient entre les phases d’analyse de structure et de simulation dynamique dans le cas de la ségrégation scolaire.

Abstract

The aim of this article is to compare a statistical approach, “geometric data analysis” (GDA), and a simulation approach, the multi-agent systems (MAS), considered as representative, respectively, of a numerical and a symbolic approach of modelling. The case study concerns segregation of scholar space in the Parisian area. First the different steps leading from a thematic question to the development of an operational model to analyze this question are presented. The central and essential role of a conceptual framework at the interface of both is shown. Indeed, before operationalisation, it is necessary to verify the compatibility between the theoretical backgrounds associated to the thematic hypotheses and the model considered. An ontological approach is then presented and used to compare GDA and MAS in order to identify their complementarities and show how these approaches can dialogue in the same research. The close interweaving between numerical and symbolic aspects in each of these approaches is shown. This leads to the construction of a “spiral of interactions” between GDA and MAS which interest is illustrated by the back and forth between modeling structure and dynamics in the case of scholar segregation.

MOTS CLÉS


Keywords

Ontology; Numerical; Symbolic; Data analysis; Multi-agentsystem; School segregation

Cite This Article

APA Style
Mathian, H., Sanders, L. (2022). Numérique versus symbolique. Revue Internationale de Géomatique, 31(1), 21-45. https://doi.org/10.3166/RIG31.21-45
Vancouver Style
Mathian H, Sanders L. Numérique versus symbolique. Revue Internationale de Géomatique. 2022;31(1):21-45 https://doi.org/10.3166/RIG31.21-45
IEEE Style
H. Mathian and L. Sanders, "Numérique versus symbolique," Revue Internationale de Géomatique, vol. 31, no. 1, pp. 21-45. 2022. https://doi.org/10.3166/RIG31.21-45



cc This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License , which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.
  • 643

    View

  • 501

    Download

  • 0

    Like

Share Link